Les différents chemins de jardin

Créer le jardin de vos rêves implique de réfléchir aux circulations que vous y ménagerez, qui se doivent d’être à la fois esthétiques et fonctionnelles. Le chemin en pierre ou graviers et l’allée en bois sont les façons les plus classiques d’accéder à son jardin, mais les pas japonais deviennent de plus en plus fréquents. Voyons tout cela ensemble?

Les principales façons d’accéder à son jardin

Le chemin en pierre ou en graviers reste un grand classique. Il est particulièrement adapté à un jardin à la française et économique à la réalisation. L’inconvénient est que les graviers ont tendance à s’échapper de l’allée, finissant dans les pelouses, plantations ou même dans la maison ou la voiture.

L’allée en bois est très esthétique et de prête à de nombreuses variations (allées en rondins, cheminement asymétriques, etc.). Son principal inconvénient est de se révéler glissante par temps humide. Elle est donc peu indiquée chez les plus âgés, pour lesquels les chutes peuvent avoir des conséquences graves.

Les pas japonais consistent à semer des pierres de façon à former un cheminement. Leur principal avantage est esthétique, ils s’accordent très bien avec un jardin japonais (évidemment !), mais aussi avec un jardin anglais ou une pelouse.

Faire appel à un spécialiste pour accéder à son jardin

Le chemin en pierre, l’allée en bois et les pas japonais sont des choix également défendables, en fonction du jardin dans lequel ils s’insèrent. Il ne faut pas hésiter à se faire aider par un paysagiste qui pourra réaliser un projet et vous montrer à quoi le résultat ressemblera en amont de sa réalisation ! Vous serez ainsi certain d’un choix optimal en fonction de vos goûts comme de votre jardin.

Pour en savoir plus :